Je ne sais pas vous, mais chaque année en France, au lendemain du jour de l’an, je regarde le best of des plus beaux feux d’artifice dans le monde. Figure en numéro 1 celui de Sydney ! Il m’a toujours fait frissonner à travers l’écran TV, impensable donc de le rater en vrai ! Ce qui implique que tu articules aussi ton road trip en fonction de cet évènement.

Le fait est que plus on avance vers le jour J, plus l’on on se pose des questions et les casse-têtes apparaissent! Évidemment, c’est à la dernière minute que nous nous y sommes pris pour les résoudre! D’où cet article, pour t’éviter de faire les mêmes erreurs que nous!

10307422_498038913702050_6660977887794377157_n
@credit photo Steven Markham
  1. D’où regarder le feu d’artifice ?

Inévitable question ! En effet, le feu d’artifice est tiré de plusieurs endroits tout au long de la baie, avant, après et sur le fameux Harbour Bridge. On n’avait mal évalué les distances (eh oui! Nous ne sommes pas en France) et on ne s’était pas assez renseigné sur l’itinéraire qui nous mènerait au top des endroits pour observer ce spectacle.

Jour J (plus de batterie sur le téléphone), il fait très chaud, la ville est bondée. On se décourage vite (trop vite). Certains accès sont fermés à partir d’une certaine heure et le pont est définitivement fermé après le feu d’artifice. Par exemple, dès 14h, il y avait une queue interminable pour entrer sur le site de l’Opéra, qui était complet à 16h. Nous avons donc choisi de rester à Circular Quay (plus facile pour rentrer), avec vue directe sur le pont.

Par la suite on a regretté ce choix, car on ne voyait que les feux d’artifices tirés du pont et non les autres. Le pont n’étant pas toujours en action, il y a eu pas mal de longueurs et de déceptions car nous ne pouvions pas avoir cette belle vue d’ensemble.

Pour ne pas faire comme nous, il y a un plan détaillé des endroits avec leurs descriptions sur le site officiel  de la ville. A BIEN LIRE AVANT: il indique les horaires d’ouvertures et de fermetures des portes (certaines ferment à 18h, d’autres plus tôt ou encore ferment lorsque le quota de personnes est atteint). Beaucoup d’endroits interdisent la consommation d’alcool, avec fouille à l’entrée des portes (donc à prévoir !)

À envisager aussi: un dîner dans un restaurant qui a la vue sur la baie (très cher), louer une chambre d’hôtel qui donne sur la baie (toujours cher), ou bien, oh miracle et chanceux que tu peux être, trouver une soirée dans un appartement qui surplombe le tout! Cela enlève le stress de la foule et tu te sens bien évidemment privilégié! (Je ne fais qu’imaginer, moi j’étais par terre sous 40°C pendant dix heures…)

  1. Quand arriver sur place ?

Certains plantent leur tente dès 8h du matin pour vous dire ! On c’était dit qu’après 14h, il serait impossible de trouver une bonne place. Faux !

Et puis toute stressée parce qu’on n’a pas entendu le réveil, on fait le sac vite, on se presse, et ON OUBLIE TOUT! (pas de chapeau, ni de crème solaire, ni de deuxième bouteille d’eau, ou bien de couverture, NADA : oui, nous sommes des aventuriers… mal préparés…!)

IMG_0177

Conseils :

À ne surtout pas faire : Se dire que l’on n’aura pas de place pour voir le feu d’artifice si l’on ne vient pas très tôt. « Tôt » j’entend également ce que moi je pensais « tard », comme 15h!  Je peux vous dire que dix heures à rester assis coller-serré avec le monde, sur du béton, recroquevillé sur un bout de pull , sous 40° en plein soleil … Ce n’est PAS fun du tout ! (Ça fait sourire, oui, mais en live, tu en viens même à vouloir partir avant le show!)

Résultat : après des heures passées à attendre assis, on a dû se lever pour voir le feu d’artifice, car tout le monde était debout. Fini la place stratégique, nous nous sommes retrouvés derrière des centaines de personnes (moi sur la pointe des pieds pour voir quelque chose = bout de tête dans le cadre obligatoire). L’attente a beaucoup joué sur la façon dont on a abordé le feu d’artifice, car on était fatigué, énervé et au final déçu.

Bref, si vous choisissez le même emplacement, venez à 18h avant la fermeture des portes, baladez vous et jouez des coudes au dernier moment pour vous rapprocher le plus possible de l’eau.

À prendre dans son sac : crème solaire (20$ le petit pot là-bas ! Oui, on a payé!), parapluie, ombrelle, parasol … n’importe quoi pour te protéger du soleil! (On cuisait. Littéralement. Je me serais sentie « rôtie » une fois dans ma vie, et par la symbolique des choses, le dernier jour de l’année 2015! Coût du petit parapluie riquiqui 30$, hop cadeau!), serviette pour se poser (molletonnée si possible, car le béton c’est dur, dur, DUR!), lunettes, chapeau et de l’EAU !! (7$ la bouteille de 1L, ça fait réfléchir! Eh oui, nous n’avions pas le droit à l’alcohol… Ce qui aurait pu nous faire passer plus vite la journée!) Et l’accessoire indispensable (qui nous a sauvé une bouchée d’heures): un jeu de cartes!

Le plan idéal reste de trouver une soirée dans un appartement qui donne sur le pont… (Ce qui demande de s’y prendre à l’avance et de faire marcher son réseau ! (Mais si comme nous, tu n’en as pas pour ça, ce sera pelouse ou béton cher ami!)

 

IMG_1439

  1. Où garer le van et par quel bus se déplacer ?

Nous sommes allés à South Coogee, une banlieue au sud de Sydney (40min en bus traffic en journée-15min la nuit). Prix des tickets : env 8$ pour deux. Nous nous sommes garés sur un petit parking public. Nous n’avons pas eu de problèmes et sommes restés deux jours ici.

Dès que tu sors du centre ville, tu as vraiment de nombreux endroits où garer ton van.

  1. Comment rentrer après le spectacle ?

Un réseau de bus/trains est à disposition. Attention il n’y a pas tous les bus et ils s’arrêtent à une certaine heure. Parfois la file d’attente est longue !! C’est très bien indiqué et beaucoup d’agents sont mis à disposition pour cette nuit. On a eu de la chance on a eu le nôtre du premier coup, aux alentours de 00h45. Se renseigner et prévoir le trajet sur le site officiel des transports publiques de la ville.

IMG_1519

  1. Où dormir ?

Par le réseau d’ami, nous avons été invité à dormir sur le canapé d’une amie d’une amie, tu as toujours moyen de trouver en faisant marcher ton réseau ou les groupes Facebook.

Étant garés sur un parking public sans interdiction quelconque, nous avons dormi dans le van, sans problèmes. De même que si tu es garé dans une rue et que tu dors dans ton van, ce soir là, pas de soucis à avoir.

Pour tout ce qui est backpackers Hostels et caravan park, j’imagine que la réservation doit se faire bien avant (et les prix doublés)!

 

Le mot de la fin

Ce fut un jour de l’an mémorable… En tous points de vues! Plus de souffrances qu’autre choses, de la déception aussi. Nous avons peut-être mal choisi notre lieu, cela manquait terriblement d’interactions entre les gens, de vie… et d’amis peut-être? Le final était grandiose, mais grosse désillusion quant au feu d’artifice que l’on n’a pas pu observer dans son ensemble. Mais on l’aura fait une fois dans notre vie et si c’était à refaire, j’espère avoir assez de sous pour pavaner dans un appartement, car jamais plus on m’y reprendra à poser mes fesses par terre!

Je vous souhaite de passer un super jour de l’an à venir, que ce soit à Sydney ou ailleurs!

Cheers!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Marion