Ces maisons d’un vert pomme éclatant, d’un rouge vif ou d’un bleu nuit qui contrastent avec le gris du ciel,

Un street art tantôt discret, tantôt saisissant à chaque coin de rue,

Des cafés, bar branchés et boulangeries qui laissent échapper de délicieuses saveurs,

Une ville où il fait bon vivre et où l’air est revivifiant.

Reykjavík: un beau coup de cœur.

 

Afin d’éveiller nos sens par la plus délicate des saveurs, je commencerais la journée par un bon cappuccino (le meilleur de tout mon séjour) ou un café à Reykjavík Roasters, où les graines sont torréfiées sur place. L’ambiance y est chaleureuse et tout est fait pour se sentir comme à la maison.

 

 

Pour accompagner notre boisson chaude, je recommande de prendre une pâtisserie à emporter de chez Brauð & co, comme le vanilla roll très gourmand ! (Existe aussi à la cannelle, le classique). Impossible de rater la maison aux tags multicolores, et les délicieuses odeurs de pâtisseries fraîchement sorties du four qui embaument le trottoir.

 

Petite halte à l’impressionnante Église Hallgrímskirkja, en forme de fusée ! C’est la plus grande église d’Islande du haut de ses 73m, avec un orgue qui pèse 25 tonnes! On peut avoir un beau panorama de la ville et des montagnes qui l’entourent (payant).

 

On continue notre découverte de la ville en flânant dans les rues et en découvrant ces nombreux street art et expositions en plein air! (Notamment dans les rues principales de Laugavegur, Skólavördustigur et ses alentours)

 

Quitte à choisir un musée, autant prendre celui qui a le plus d’originalité ! J’ai donc choisi celui du Phallus ! Je dois avouer avoir regretté ce choix, car voir des pénis de mammifères marins ou terrestres en décomposition, tout flétris dans leurs bocaux m’a plus dégoutée que fascinés. On observe plus qu’on n’en apprend, mais je le laisse ici, car il reste néanmoins original, parfois drôle et apprécié par de nombreuses personnes… Il en faut pour tous les goûts!

 

Ma partie préférée, celle où l’on découvre les pénis d’un troll de Scandinavie, du père Noël islandais, d’un cheval aquatique ou d’un monstre voleur de lait ! (Même si l’on se demande où ils les ont bien dénichés !)

Les plus impressionnants des phallus restent ceux des cétacés, avec celui des baleines en première position.

IMG_5505

 

IMG_5521

Ce sont en tout près de 300 phallus représentés ici, ainsi que de nombreuses œuvres d’art, comme ses moules argentés des pénis de toute l’équipe nationale de handball de 1967.

 

 

 

 

 

IMG_1513

La boutique souvenir contient de nombreux accessoires marrants, comme la chaussette-pénis qui le maintient au chaud l’hiver!

 

 

 

 

 

S’il y a bien un endroit original où il fait bon de se poser et de se restaurer, c’est au café Babalú ! Avec sa couleur orange flashy, ses gadgets et sa terrasse au premier étage, impossible de passer à côté ! Le menu est simple, sans chichi, mais délicieux, comme ce panini tomate-mozza à la sauce pesto. La déco est kitch, avec bibelots, jouets anciens, affiches et gros fauteuils. L’ambiance est chaleureuse et cozy ; on s’y sent tout de suite comme à la maison ! PS: les toilettes valent le détour!

 

Pour faire couler le repas, on se balade près du Vieux-Port et autour du lac Tjörnin, on n’hésite pas à entrer dans des boutiques spécialisées qui nous emmènent sur une autre planète : comme la boutique de Noël : Little Christmas Shop (Litla Jólabúðin) ou «Fotografi », près du Babalú, qui expose de nombreuses photos en noir et blanc, anciennes comme récentes.

 

L’incontournable de l’après-midi: le shopping dans la rue Laugavegur où se mélangent boutiques souvenirs et mode locale, mais aussi le centre commercial de Kringlan, avec ses 150 boutiques.

IMG_5530

 

Fin de journée: Rien de mieux qu’un petit verre en couple ou entre amis dans un des endroits encore peu connu par les touristes et prisé par les Islandais : le bar de l’hôtel Loft, situé au 4e étage du bâtiment. Beau panorama sur la ville, ambiance cocooning à l’intérieur et funky en terrasse extérieure.

reykjaviks-best-happy-hours-6img55045-Balcony

 

Pratique :

Où se garer : dans l’impasse à l’intersection de la rue Bergborugata et Vitastigur. Aucune limite de temps et c’est gratuit.

Offices de tourisme: cartes/plans de la ville à disposition + réservation d’excursions

Où se loger à petit prix: Reykjavík campsite (2km à l’est du centre) 1500 ISK/pers