Galerie photo, Islande & Norvège

L’indomptable !

Belle, sauvage et imprévisible; telle est la nature islandaise. Le tumulte de ces chutes d’eau, la fougue de sa faune, la pureté de sa flore. Tout nous pousse à savourer l’instant présent et à éveiller nos sens. On s’imprègne du lieu et on se sent libre: de par le vent qui caresse notre visage, des bruits de l’eau qui s’écrase sur la roche, des perles d’eau qui s’amassent sur nos paupières, de l’air frais qui gonfle nos poumons. On vit et l’on s’extasie face à la beauté de cette nature, indomptable.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

@Crédit Photo : Marion Gordien

Galerie photo, Islande & Norvège

L’hypnotique

Dans le sud-est de l’île se détache un paysage hors du temps, quasi irréel: le lagon de Jokülsarlon. Le plus beau lieu qui m’ait été donné de découvrir jusqu’à ce jour. Malgré le vent qui balaye l’endroit, pas un bruit ne se fait entendre, hormis le craquement timide des icebergs qui se fissurent, voire le son brutal d’un bout de glace qui se rompt. La beauté du lieu impose le silence, subjugue. Au loin se dessine à perte de vue le plus grand glacier d’Europe, le Vatnajökull, d’où se détachent petit à petit les icebergs du lagon. Des morceaux de glace qui peuvent dériver des années, avant de se frayer un chemin vers l’océan Atlantique, voire de fondre totalement.

C’est un véritable spectacle, avec ses nuances de lumières et de bleu turquoise. Ces icebergs, faits de glace pure, transforment, par un jeu complexe, la lumière blanche qui les pénètre en lumière bleue. Intense. Magique.  

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

@Crédit photo : Marion Gordien

Galerie photo, Islande & Norvège

Un paysage lunaire

Il y a des paysages qui vous surprennent, vous déroutent et vous laissent bouche bée. À plusieurs reprises en Islande, je me suis retrouvée au milieu de nulle part, seule témoin dans un champ de lave, vieux de quatre mille ans. Avec son sol noir carbonisé, ses cratères qui se dessinent au loin, ses amas de pierres et sa mousse jaune qui l’habille d’année en année, la vie, elle, n’a pas repris ses droits. Quelques jeunes pousses de plantes tentent de se frayer un chemin et les seuls êtres vivants que l’on peut croiser se résument à un oiseau et un renard polaire. Déroutant. Totalement envoûtant.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On trouve ce type de paysage aux alentours de Keflavik, dans le Sud et l’Ouest de l’Islande principalement. 

@Crédit photo Marion Gordien

Galerie photo, Islande & Norvège

Terre de feu

Avec ses plus de deux cents volcans sur le territoire, dont au moins 130 actifs, l’Islande est sans conteste une terre qui bouillonne! Avec ses zones géothermiques, ses fumerolles, son sol craquelé, ses odeurs de souffre, ses failles béantes, ses cratères et geysers; l’Islande a tout d’une femme de caractère! « Tous les Islandais vivent avec du feu sous les pieds« , rappelait un premier ministre islandais. Un feu que l’on ressent sous les nôtres, en marchant à certains endroits de l’île. Dépaysant et fascinant. Les collines forment un arc-en-ciel de couleurs vives; ses étendues rocailleuses, balayées par la fumée, semblent pouvoir se fissurer et laisser exploser un geyser à tout instant. On observe avec humilité la force de la nature, imprévisible et passionnée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

@Crédit photo : Marion Gordien